Déclaration de catastrophe naturelle – Sécheresse 2018

Sécheresse en 2018 : l’état de catastrophe naturelle reconnu pour 43 communes supplémentaires dans le Loiret

L’arrêté est paru au journal officiel du 9 août 2019. L’état de catastrophe naturelle pour des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse est reconnu pour 43 communes de plus dans le Loiret, pour deux périodes (juillet-décembre et octobre-décembre 2018)

L’arrêté du 16 juillet 2019 a été publié ce jeudi au Journal officiel. « L’état de catastrophe naturelle pour des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la ré-hydratation des sols« , a été reconnu pour quarante-trois communes du Loiret. Cela concerne une partie de l’année 2018.

Pour la période du 1er juillet 2018 au 31 décembre 2018 :

Baule, Bazoches-sur-le-Betz, Boismorand, Boulay-les-Barres, Cepoy, Combleux, Engenville, Fleury-les-Aubrais, Fontenay-sur-Loing, Girolles, Lailly-en-Val, Messas, Nargis, Olivet, Oussoy-en-Gâtinais, Ouzouer-sur-Trézée, Pannes, Saint-Ay.

Pour la période du 1er octobre 2018 au 31 décembre 2018

Auvilliers-en-Gâtinais, Les Bordes, Bougy-lez-Neuville, La Chapelle-Saint-Sépulcre, Chilleurs-aux-Bois, Coinces, Épieds-en-Beauce, Escrignelles, Gémigny, Jouy-le-Potier, Ligny-le-Ribault, Marcilly-en-Villette, Montbarrois, Montcresson, Montereau, Montigny, Le Moulinet-sur-Solin, Noyers, Oison, Saint-Germain-des-Prés, Sigloy, Sougy, Suryaux-Bois, Thimory, Vrigny.

Dix jours pour faire sa déclaration, en cas de sinistre

La préfecture du Loiret rappelle que « les assurés doivent déclarer à leurs assureurs tout sinistre susceptible de faire jouer la garantie catastrophe naturelle dès qu’ils en ont connaissance et au plus tard dans les dix jours suivant la publication de l’arrêté interministériel, soit jusqu’au 20 août 2019 inclus »

Voir aussi : larep.fr

Commémoration du 7 janvier 1944

Le 7 janvier 1944, des avions américains ont été abattus par les forces ennemies et l’un d’eux est tombé sur le territoire de VRIGNY.

En 2019, la commémoration sera organisée le dimanche 6 janvier à 11 h 00 par la commune.

Un transport par car gratuit partira du parking Keith SUTOR à 10 h 30 pour rejoindre la stèle.

L’ensemble des habitants y est convié.

Une exposition se tiendra dans la Salle Keith SUTOR où un vin d’honneur sera servi après la présentation des vœux du Maire

Vrigny ‘à la carte’ …

Rien n’est plus courant que de consulter une carte routière pour trouver son chemin. Pour quelques euro chacun peut en acheter une, mais il y a deux siècles cela était réservé aux seuls militaires et à de rares ‘aménageurs’. Il suffit de consulter les cartes établies par César François Cassini de Thury ( 1714-1784), œuvre achevée après sa mort par le sieur Capitaine en 1789, pour connaître le réseau de voirie de nos arrières-arrières grands parents.

Carte Vrigny 2004                                    Vrigny Cassin Gros plan 4

 

La Carte de Vrigny au XXI ième siècle                                  Et il y a 225 ans

 

C’est le précurseur de la carte d’état major avec des distances portées sur la carte parfaitement proportionnelles aux mesures sur le terrains (le document ancien tel que disponible sur Internet est un collage de deux feuilles se joignant juste sur le territoire communal). On s’aperçoit qu’il y a un peu plus de deux siècles la route principale de Pithiviers à Vrigny longeait Bouzonville aux Bois et louvoyait pour entrer dans notre village par le lieu dit le Cornard, par le chemin du Bizeau.

On retrouve également à l’Est de la commune le Tartre et la Chaise, la croix Allard au Nord, La Billardière et les 5 Chênes au Sud, endroits encore visible aujourd’hui. Cependant, les quatre ou cinq moulins ont totalement disparus du paysage et même de la toponymie. Curieusement aucune indication du Château (le tourisme n’est apparu qu’à la fin du siècle suivant donc le château était une demeure privée comme les autres, juste beaucoup plus vaste et remarquable).

Il y a place pour les historiens locaux pour rechercher précisément le tracé, par exemple un bornage est il encore visible ou bien a t il sombré dans un remembrement ?

Que dit le savoir de nos anciens, ou de nos concitoyens agriculteurs ? Il y a encore beaucoup à trouver avec un peu de passion et beaucoup de patience.

 

Ptva-Vrigny Cassini 3

Voici des sources cartographiques disponibles sur Internet :
Google Maps

Open Street Map

La Grande Bibliothèque de France : Gallica ( Aller dans Recherches et taper Cartes de Cassini ),

Enfin le site Géoportail à l’adresse http://www.geoportail.gouv.fr/ donne également aux cartes anciennes mais aussi modernes.

D.C.